Actualité

Retour sur l’aventure du 48ème de rue…

Avec un peu de retard, voici quelques images des trois jours qu’ont passés les conteuses et musicien de la compagnie au festival « 48ème de rue » à Mende début juillet.

Trois jours d’une intensivité folle, pleines de conte et de musique. La foule à certaines heures, des moments plus calme en milieu d’après midi, de belles rencontres lors des temps de parole partagée, la visite de l’équipe des comédiens du projet Gardarem le dernier soir…

On est prêts à recommencer !

3 jours de conte et musique au 48ème de rue !

C’est une magnifique aventure que se prépare à vivre toute l’équipe de Paroles de Sources le week-end prochain. Trois jours durant, à l’occasion du festival « 48ème de rue », nous ferons vivre la « Raïma » (tente berbère) au rythme des contes et de la musique, de 10 heures à 22h30. Il y en aura pour tous les goûts : des spectacles familiaux, jeune public ou résolument adulte, des contes traditionnels et des créations, du local et du mondial, des moments de parole partagée avec le public… Le tout lié par de la musique, et surtout, surtout, par les thés à la menthe et l’ambiance nomade de la Raïma, cocoonés par José et Mirtille de Sainte Croix vallée Française, les concepteurs de ce lieu si spécial.

Rendez-vous au square Joly, juste au dessus du foirail.

Le programme de la Raïma, heure par heure :

Programme Raïma du conte

Le programme complet du festival « 48ème de rue » :

https://www.48emederue.org/app/download/11742475499/BROCHURE+48E+FINAL+RVB+LIGHT.pdf?t=1498654229

On recherche des conteurs amateurs pour l’été 2017 !

Bonjour à tous
Année après année, les rendez-vous autour du conte se multiplient et se pérennisent en sud Lozère : il y a les « mardi de la place au beurre »,  (l’été à Florac), les nuits du conte, les « Veillées conte chez l’habitant »…
De plus en plus souvent, certains amateurs sautent le pas et  s’essaient à partager à leur tour une histoire avec l’auditoire. C’est l’esprit de ces moments de convivialité et d’échange, et nous souhaitons le développer.
Nous proposons donc à tous ceux qui souhaiteraient raconter à l’occasion d’un des rendez-vous de juillet et août de se signaler dès maintenant.  Cela nous permettra de mieux nous organiser ensemble, pour que chacun trouve sa place au mieux.
Il y aura deux types de moments :
– Les mardi de la place au beurre, une demi-heure de conte chaque mardi de juillet et août sur cette petite place intime et chaleureuse de Florac, de 19h à 19h30. Les volontaires, signalez-vous auprès de
Catherine Maure (katrin.maure48@icloud.com) ou remplissez le planning en ligne ici : https://framadate.org/GHHOmP8l3pqk6fCV
– La « Raïma du conte », à Mende, les 8, 9 et 10 juillet. Dans le cadre du
festival « 48ème de rue », une tente berbère sera installée dans un parc de la ville et accueillera du conte non stop de 10h à 22
heures. Chaque jour il y aura deux moments de contes partagés, ouverts aux conteurs amateurs et débutants, de 11h45 à 12h30 et de 22h00 à 22h30.  Les volontaires, adressez-vous à Marc Lemonnier (contact@parolesdesources.org). Si vous avez à partager autre chose que du conte (chanson, musique, lecture…), ce sera tout à fait bienvenu également !
Quand à tous ceux qui ne se sentent pas (encore) de partager leurs
histoires, continuez à venir accorder vos oreilles et vos cœurs à ces moments de partage de paroles …

Mercredi 26 avril 2017 à Quézac : Micro festival de conte « paroles de sources »

Les quatre membres de la compagnie Paroles de Sources ont travaillé toute l’année 2016 avec Bernadète Bidaute, une conteuse poitevine de renommée nationale, pour créer et affiner quatre spectacles solo, dont deux ont été présentés au festival « Contes et Rencontres », en février 2017.
Le micro festival de Quézac permettra à la Compagnie de montrer l’ensemble des travaux réalisés en une occasion unique, et également d’offrir à la population locale un festival complet, avec des spectacles aux ambiances très diversifiées.
Participation libre. Amenez une bouteille et un plat à mettre en commun pour l’apéro / repas partagé.

Veillées chez l’habitant : qui est partant ?

En 2016 – 2017, suite au succès de la saison précédente, Paroles de Sources va continuer à développer les « Veillées chez l’habitant ». Un beau lieu, des gens qui aiment accueillir chez eux, un ou deux conteurs, un public local invité par les maîtres du logis… Une formule toute simple et chaleureuse.

Voulez vous en accueillir une chez vous ? Alors contactez-nous, qu’on en parle… a tout de suite !

Un projet de recueil de mémoire sur les paysages de Lozère

Creux et bosses, avens, gorges, chaos, trucs et puechs, serres et valats… Depuis toujours, l’extraordinaire diversité des paysages lozériens a stimulé l’imagination des gens qui vivaient là. De nombreuses légendes expliquent à leur manière comment ces paysages ont été édifiés par des personnages hors du commun : les fées, le Drac, la « Vieille », Gargantua et d’autres encore. Ces histoires, faute d’être toujours racontées ont tendance à s’effacer aujourd’hui des mémoires, parce que les histoires, c’est comme les chemins, si on ne les utilise plus, elles disparaissent …

La compagnie Paroles de Sources a souhaité réactiver cette mémoire au travers du projet « Gargantua et Compagnie ». La conteuse Sophie Lemonnier, ici accompagnée de marc Lemonnier, musicien, a rassemblé plusieurs de ces contes et légendes locaux qui évoquent des sites connus de notre département pour en faire un spectacle où le merveilleux côtoie l’humour ou le récit initiatique.

En mars et avril 2015, le spectacle entame une tournée lozérienne : dix petites communes vont le recevoir au cœur de l’hiver, pour renouer le contact avec l’imaginaire de notre territoire.
A l’issue de chaque représentation, les spectateurs qui le souhaiteront seront invités à se faire conteurs à leur tour en partageant autour d’un verre leurs propres histoires liées aux paysages d’ici.

Au terme du projet, l’ensemble des histoires collectées seront rassemblées en un recueil qui sera renvoyé vers les communes ayant accueilli le projet, et publié sur internet.

Ce projet bénéficie du soutien de la fondation « Banque Populaire du Sud ».

Consultez les dates de représentation du projet sur l’agenda